Cancer du rein

Il s’agit d’une tumeur maligne se développant sur le parenchyme rénal. Il existe plusieurs sous-types de tumeurs du rein, la plupart sont de découverte fortuite dans 2/3 des cas.
L’âge moyen de survenue est de 62 ans et touche deux fois plus d‘homme que de femmes.

L’âge, l’hypertension artérielle, l’obésité, le tabac et les métaux lourds sont les principaux facteurs de risque.
On enregistre en France chaque année entre 7000 et 8000 nouveaux cas.

Le diagnostic repose souvent sur l’imagerie (échographie, scanner et IRM) ; on peut également être amené à réaliser une biopsie par un prélèvement per-cutané sous contrôle radiologique.

cancer-rein-2

Avant de réaliser un traitement le patient devra faire également un bilan d’extension de manière à vérifier que la tumeur est bien localisée (scanner thoraco-abdominopelvien, scintigraphie osseuse).

En cas de tumeur localisée plusieurs traitements sont possibles :

• la chirurgie avec la néphrectomie partielle, c’est à dire que l’on retire simplement la tumeur dans le rein, cette technique est faisable en fonction de la taille de la tumeur et surtout de sa position anatomique dans le rein ; en règle générale cette intervention est réalisée par voie coelioscopique robot assistée

• la chirurgie avec la néphrectomie élargie, c’est à dire que l’on retire entièrement le rein et la tumeur. Cette intervention est réalisée lorsque la taille et la localisation anatomique de la tumeur rendent la conservation du rein impossible. Cette intervention est réalisée en générale sous coelioscopie. Le fait de retirer ne modifie pas ou peu la filtration des déchets toxiques sous réserve que le rein controlatéral soit sain.

• la radiofréquence est une alternative pour les petites tumeurs du rein, c’est une technique de radiologie interventionnelle ; le principe est d’introduire une aiguille par voie percutanée jusque dans la tumeur. Une fois positionnée on délivre un courant électrique qui « brûle la tumeur ». Cette technique est réalisée par un radiologue.

• la cryothérapie est une autre technique de radiologie interventionnelle ; le principe est d’introduire une aiguille par voie percutanée jusque dans la tumeur; les cellules tumorales sont alors détruites par des cycles de congélation. Cette technique est réalisée par un radiologue. C’est une alternative à la radiofréquence qui est plus sûre en cas de proximité de la lésion avec les voies urinaires ou les structures vasculaires.

En cas de tumeur évoluée ou métastatique, les traitements chirurgicaux peuvent être utilisés mais ils sont plus souvent associés à des thérapies ciblées. Ces traitements diffèrent des chimiothérapies conventionnelles qui sont inefficaces dans les cancers des reins. Ces molécules permettent de bloquer la vascularisation des cellules tumorales.

Fiche info de l’AFU

Nephrectomie partielle pour tumeur

Nephrectomie partielle par coelioscopie

Chirurgie coelioscopique robot assistée

Nephrectomie élargie (nephrectomie totale)

Nephrectomie élargie (par coelioscopie)

 

cancer-rein-1  cancer-rein-3