Courbure de verge

La courbure de verge la plus fréquente est liée à la maladie de Lapeyronie, correspondant à une fibrose secondaire de la verge et se traduisant par une douleur et une courbure d’aggravation progressive (phase inflammatoire) puis une courbure indolore fixée (phase cicatricielle). Il n’y a malheureusement pas de traitement efficace prouvé à la phase inflammatoire.

Le traitement de la phase cicatricielle est principalement chirurgical avec des techniques de plicatures ou d’incision-patch qui sont généralement proposées après 6 mois de stabilité de la courbure.

L’injection de collagénase (XIAPEX) n’est malheureusement plus disponible actuellement.